Pistes de Méditation

MEDITATION DU 5ème DIMANCHE DE PÂQUES  ANNEE C 2016

Deux mots sont au cœur de cet évangile : « la gloire », dans la première partie, et « nouveau » dans la deuxième partie.

« Maintenant le Fils de l’homme est glorifié et Dieu est glorifié en lui ». « La gloire » en hébreux se dit kabôd, ce qui signifie étymologiquement « être lourd », « ce qui donne du poids », « ce qui en impose ».

Remarquez ici que c’est au moment précis où Juda part dans la nuit pour trahir Jésus que sa gloire est manifestée.

La gloire de Dieu c’est-à-dire son poids, sa puissance d’amour pour toute l’humanité se manifeste pleinement à l’instant où commence la passion et la mort de Jésus. Et c’est aussi la gloire de Jésus parce que trahi, abandonné de tous, persécuté, il va jusqu’au bout, jusqu’au don total de lui-même dans l’amour.

Ensuite dans la deuxième partie de l’Evangile, Jésus dit : « Je vous donne un commandement nouveau, aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Mais où est donc la nouveauté de ce commandement ?

En effet, l’humanité n’a pas attendu Jésus pour aimer. On peut dire que tout le monde peut et sait aimer.

Même les gens les plus cruels, les tortionnaires… aiment leur famille, leurs amis. C’est vrai, mais la nouveauté de l’amour dont parle Jésus vient de cette petite ajoute : « comme je vous ai aimés » ! La nouveauté c’est d’aimer comme Jésus. Quelle est alors la caractéristique, ou disons l’originalité de l’amour de Jésus ?

C’est sans doute un amour qui est « don », don de soi, entier, définitif pour TOUS, et non seulement pour les gens de sa famille, de son club, de gens que j’apprécie, les gens de son équipe.

« Aimer comme Jésus », c’est trouver son bonheur en construisant le bonheur de l’autre : s’engager, savoir se mouiller, se battre pour que les autres puissent accéder à des conditions humaines d’existence suffisamment dignes pour atteindre le bonheur. 

« Aimer comme Jésus », c’est donner aux plus démunis la chance de sortir de leur isolement, de l’ignorance, du cercle infernal de la violence, de l’injustice, les faire accéder à la culture… en un mot c’est permettre à tous de vivre dans la sérénité et la paix.

Peut-être, me direz-vous encore, « même cet amour, d’autres femmes et d’autres hommes avant Jésus ou sans le connaître, ont été capables et sont encore capables aujourd’hui de le vivre ».

Oui, et heureusement, car l’Esprit de Dieu, l’Esprit d’amour n’a pas de frontières. Telle est d’ailleurs la caractéristique de l’amour de Jésus, il est un amour qui s’enracine dans l’amour du Père. Et cet amour du Père ne peut s’exprimer qu’à travers l’amour du prochain, quel qu’il soit.

« Aimer comme Jésus », ne signifie pas faire la même chose que Jésus., faire un copier-coller.

NON ! « Aimer comme Jésus », c’est simplement se laisser habiter par le même Esprit d’amour que Jésus en inventant à chaque instant, selon les circonstances, les imprévus de la vie, des nouvelles manières d’aimer.

Que ce soit en famille ou en communauté, que l’autre soit un être cher, un ami, un concurrent ou un ennemi…Aimer, c’est rester vigilants, vouloir et créer du bonheur, de la dignité pour TOUS en commençant par ceux qui en ont le plus besoin.

MEDITATION DU 5ème DIMANCHE DE PÂQUES DANS L’ANNEE C 2019

Avez-vous déjà pensé qu’il n’existe pas deux choses identiques dans le monde ? De même, parmi les milliards de femmes et d’hommes sur la terre jamais personne n’a ni ne sera identique à un autre.  Cela signifie que chacun est absolument unique. Il en va de même pour l’amour : s’il existe des milliards de femmes et d’hommes qui s’aiment, c’est dire qu’il y a des milliards de façons d’aimer et que chaque amour est unique. 

Or aujourd’hui, Jésus nous dit : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».  Ce qui interpelle c’est ce « comme », comme je vous ai aimés !  Est-ce une invitation à identifier son amour à celui de Jésus ? J’ai difficile de le croire. Alors qu’est-ce que Jésus veut nous dire ?

Et bien je pense que ce « comme » est une invitation à vivre un amour de la même nature  que le sien.  Quelle est donc la caractéristique, l’originalité de l’amour de Jésus ?

Personnellement je dirais qu’aimer « comme » Jésus ce n’est pas aimer l’autre pour soi-même : je t’aime pour ta beauté, des dons, tes capacités… mais je t’aime pour toi-même c’est-à-dire  pour ton bonheur à toi. Aimer comme Jésus c’est, me semble-t-il, vouloir le bonheur de l’autre, c’est mettre tout en œuvre pour réaliser son épanouissement.

Et dans cette façon d’aimer je distingue trois traits fondamentaux :

-Le premier trait : Aimer comme Jésus c’est avant tout un don, un don de soi entier, définitif. Jésus a donné sa vie non seulement au moment de sa mort mais dans le quotidien le plus ordinaire.

-Le deuxième trait de l’amour de Jésus, c’est d’aimer jusqu’au-delà du don, c’est-à-dire jusqu’au pardon.

Le troisième trait : Aimer comme Jésus c’est aussi d’aimer jusqu’au bout dans la fidélité, jusqu’au-delà de la faute. C’est vouloir contribuer au bonheur de l’autre au-delà de toutes ses limites, ses erreurs, ses petits côtés. C’est aimer d’un amour plus fort que la faute, jusque donc aimer ses ennemis.

Ces trois grandes caractéristiques de l’amour, ne sont-elles pas justement celles que nous retrouvons dans l’alliance d’amour qu’est le mariage ? Un amour qui est don de soi, fidèle et qui va jusqu’au pardon.

Rappelez-vous les paroles du sacrement de mariage : « Je te reçois comme époux (épouse) et je me donne à toi » « pour nous aimer fidèlement tout au long de notre vie ».

Remarquez enfin que ces paroles de Jésus dans l’Evangile viennent après la dernière Cène, la veille de sa mort. Elles sont comme le testament, le résumé de toute sa vie. Elles sont tellement devenues le cœur de notre foi, que nous avons identifié Dieu à l’amour.

Il est évident que l’amour existait avant Jésus, mais n’est-il pas venu le vivre dans toute sa plénitude ?

Abbé Tchuma KAGOMA AMUNDALA

Voici les méditations des dimanches déjà publiées sur le site

1 MEDITATION DU 5ème DIMANCHE DE PÂQUES ANNEE C 2019

MEDITATION DU 5ème DIMANCHE DE PÂQUES DANS L’ANNEE C 2019

MEDITATION DU 4ème DIMANCHE DE PÂQUES ANNEE C 2019

MEDITATION DU 3ème DIMANCHE DE PÂQUES ANNEE C 2019

MEDITATION 2 DU 3ème DIMANCHE DE PÂQUES ANNEE C 2019.docx

MEDITATION DU DEUXIEME DIMANCHE DE PÂQUES ANNEE C 2019

2 MEDITATION DU DEUXIEME DIMANCHE DE PÂQUES. ANNEE C. 2019

MEDITATION DU DIMANCHE DE PÂQUES ANNEE C 2019

MEDITATION DE LA VEILLEE PASCALE ANNEE C 2019

MEDITATION DU VENDREDI SAINT DE L’ANNEE C 2019.

MEDITATION DU JEUDI SAINT ANNEE C 2019

MEDITATION DU DIMANCHE DES RAMEAUX ANNEE C 2019

MEDITATION DU 5ème DIMANCHE DE CAREME ANNEE C

MEDITATION DU 4ème DIMANCHE DE CAREME ANNEE C 2019

MEDITATION DU TROISIEME DIMANCHE DE CAREME ANNEE C 2019

MEDITATION DU DEUXIEME DIMANCHE DE CAREME ANNEE C 2019

MEDITATION DU PREMIER DIMANCHE DE CARÊME ANNEE C 2019

MEDITATION DU MERCREDI DES CENDRES ANNEE C 2019

MEDITATION DU 8ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE DANS L’ANNEE C

MEDITATION DU 7ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE DANS L’ANNEE C

MEDITATION DU 6ème DIMANCHE ORDINAIRE DANS L’ANNEE C 2019

meditation du 5ème dimanche ordinaire 2019 annee c

meditation du 4ème dimanche du temps ordinaire annee c

meditation du 3ème dimanche ordinaire dans l.annee c

homelie du deuxieme dimanche du temps ordinaire annee c 2019

homelie du 2ème dimanche ordinaire dans l.annee c

meditation de la sollennite du bapteme de jesus

MEDITATION DE L’EPIPHANIE DU SEIGNEUR DANS L’ANNEE C Mt 2 1-12

MEDITATION SUR LA SAINTE FAMILLE DE NAZARETH ANNEE C LUC 2 41-52

MEDITATION 2 DE LA SOLLENNITE DE NOEL DANS L’ANNEE C J 1 1-18

MEDITATION DE LA SOLLENNITE DE NOEL DANS L’ANNEE C L 2 1-14

MEDITATION DU 4ème DIMANCHE DE L.AVENT DANS L’ANNE

HOMELIE DU TROISIEME DIMANCHE DE L’AVENT ANNEE C L 3 10-18E C L 1 39-45

meditation du deuxieme dimanche de l’avent annee c

meditation du premier dimanche de l’avent annee c